Fusing

Le fusing est issu de techniques romaines et grecques de verres mosaïqués, tubes de verres assemblés à froid puis chauffés afin d'obtenir un motif géométrique.
Proche du thermoformage, cette technique de ramollissement et de fusion à chaud d'éléments en verre est utilisée par de nombreux artistes anglo-saxons.
Le fusing est souvent complémentaire d'autres techniques : taille à froid, moulage, gravure ou thermoformage. C'est est une étape qui ouvre d'autres horizons vers la sculpture.

Comme pour le thermoformage, le fusing est une fusion d'éléments de verre compatibles collés, assemblés mécaniquement ou juste empilés.
Cuisson aux alentours de 780°/900° pour obtenir l'assemblage désiré. Chaque artiste développe sa propre courbe de température en fonction du résultat escompté. Le verre ne doit jamais être liquide.
À noter que certains verriers utilisent le fusing pour coller à chaud différents éléments d'une pièce. Recuisson et refroidissement complètent le cycle.