Peinture sur verre

La peinture pour le verre est distribuée par les fabricants sous forme de poudre de différentes compositions. Le peintre verrier doit mélanger chaque produit à un liant et à un diluant pour obtenir la consistance adéquate. La peinture modifie l'aspect du verre par une texture translucide (émail, jaune d'argent) ou opaque (grisaille). La transparence de chaque produit varie aussi suivant l'utilisation des diluants (nature, quantité).La peinture est composée d'un verre qui permet l'adhérence à la surface du verre pendant la cuisson.

La technique de peinture sur verre peut utiliser différents produits :

La grisaille est généralement utilisée pour les traits et peut également servir à dessiner un trait opaque en complément du chemin de plomb. En la diluant d'avantage, on l'applique aussi tel un lavis pour les modelés et les ombres. La grisaille peut être de différentes couleurs mais on l'utilise principalement entre le noir et le brun; Son aspect est mat si elle est diluée à l'eau ou au vinaigre. Elle cuit à environ 600°-650°. La grisaille est un mélange d'oxydes métalliques et de poudre de verre finement broyée.
Les émaux donnent une coloration translucide et brillante. Généralement appliqué sur les faces externes des vitraux, ils apportent une couleur supplémentaire à celle du verre. Ils sont cuits entre 550 et 580° (sauf exception). Un émail est un verre coloré broyé à froid après fusion à haute température.
Le jaune d'argent apporte une coloration pouvant aller du jaune très clair au brun orangé foncé. Après cuisson, la terre d'ocre restée en surface est retirée. Sur un verre coloré, sa couleur s'ajoute : sur du bleu, on voit du verre. Sa composition est faite de sels d'argent sous forme de sulfure ou nitrate avec un cément.